LES CONSEILS DE NOTRE SAGE


« CIRCULER à VELO en VILLE et en CAMPAGNE »

 " Les conseils de notre sage, 75 ans, au moins 225.000 km à vélo en France et à l’étranger  "


La sécurité en ville = ANTICIPATION ET CLAIRVOYANCE

  1. Positionnez vous clairement sur la chaussée ;
  2. Gardez vos distances (1m de tout obstacle) ;
  3. Ne rasez pas les trottoirs ou les voitures en stationnement (attention aux portières, aux déboitements, aux enfants qui débouchent en courant, aux animaux…) ;
  4. Surveillez les trajectoires de voitures (déceler un démarrage ou un virage brusques);
  5. Maintenez une trajectoire stable et logique (pas de zig-zag) ;
  6. Evitez tout changement brusque de direction ;
  7. A une intersection, ne pas stopper prés d’un véhicule long (rester derrière car leur champs de vision est incomplet) ;
  8. En rond point épousez la forme  et ne coupez pas au centre au plus court;
  9. Anticipez vos changements de direction assez tôt ;
  10. Affirmer  vos intentions en tendant le bras pour tourner et en le maintenant tendu ;
  11. En carrefour difficile, préférez les passages protégés ou descendez de votre vélo;
  12. Soyez visibles et audibles : avertisseur sonore, écarteur de danger,  vêtements clairs et fluos ;
  13. En zones piétonnes on est piétons, sauf si le vélo est autorisé par une signalisation adéquate. Dans ce cas roulez au pas.

La sécurité sur route en campagne = DES YEUX ET DES OREILLES MOBILES DANS TOUS LES SENS

  1. Evitez les routes à forte circulation et les déplacements de nuit ;
  2. Roulez  à une distance convenable pour éviter ornières et gravillons ;
  3. Dans les virages, serrez au maximum à droite (être vu par un véhicule venant en face se fait en un temps très court parfois insuffisant à la réaction) ;
  4. En groupe, passez en colonne par un dans chaque village, en ponts, tunnels, chaussées étroites et lorsqu’un véhicule qui a clacksonné ne peut doubler, chaussées à ligne blanche....
  5. Attention aux appels d’air lors du passage de gros véhicules ;
  6. Quand la fatigue est là et l’attention au plus bas, n’hésitez pas à récupérer quelques minutes, c’est humain il n’y a pas de honte.

Et bien sûr respectez le code de la route,  il n’y a aucune dispense pour les vélos, une mauvaise habitude peut toujours se changer,  il n’est jamais trop tard, cela fait 70 ans que je roule et j’ai bien l’intention de rouler encore, alors je continue à mettre les chances de mon côté et de ceux qui m’accompagnent.


Guy Lemonnier
Février 2012

A lire ou a relire : La rue sous tous ses angles (valable aussi en voiture)

B. BIANCO